Licence professionnelle intervention sociale

Licence professionnelle intervention sociale

Les professionnels de l’intervention sociale sont nécessaires pour soutenir les personnes handicapées dans leur vie quotidienne. De surcroît, cette licence professionnelle d’intervention sociale aide les professionnels à travailler efficacement avec des personnes présentant des déficiences intellectuelles ou développementales. 

En plus, elle se base sur un modèle axé sur les compétences. Cela signifie que plutôt que d’apprendre des faits et des concepts spécifiques, les apprenants acquièrent des compétences spécifiques par le biais de cours axés sur la pratique. 

Ces cours couvrent des sujets tels que la planification et l’évaluation de l’action sociale. On trouve aussi des études de cas et la production de médias numériques. 

Dans le cadre de cette licence, vous n’étudierez pas seulement la théorie. Mais, vous coopérerez également avec vos pairs et vos instructeurs sur des projets. 

Les objectifs de la licence professionnelle d’intervention sociale

Cette licence vise à professionnaliser l’action sociale. Elle répond à une demande sociale et juridique d’aide aux personnes en difficulté ou marginalisées, que cette marginalisation soit le fait du développement, des conseils généraux, des municipalités, des maisons de quartier, de l’insertion et de l’humanitaire. 

Advertisement

De ce fait, les objectifs du programme sont de répondre aux demandes spécifiques de notre environnement socio-économique : le développement des emplois sociaux de proximité par les différentes collectivités territoriales, les autorités locales, les districts, les municipalités et les quartiers.

Les étudiants sont formés pour devenir des professionnels capables d’aider les personnes en situation difficile sur le lieu de travail ou dans les établissements : problèmes économiques, sociaux ou professionnels, handicap, dépendance, maladie mentale, personnes âgées, réfugiés et sans-abri, pour n’en citer que quelques-uns. 

Le programme comprend un enseignement sociologique, psychologique et clinique. On trouve aussi des cours de droit, de compréhension du public et de professions libérales.

Licence professionnelle intervention sociale à distance

La plupart des universités françaises proposent la licence professionnelle d’intervention sociale seulement en :

  • Formation initiale
  • Formation continue
  • Contrat de professionnalisation

La formation à distance n’est pas encore accessible.

Advertisement

Licence pro d’intervention sociale : débouchés

Les étudiants peuvent choisir entre différentes carrières possibles après avoir obtenu leur diplôme en intervention sociale : 

Insertion et réinsertion sociale et professionnelle

Les personnes qui obtiennent ce diplôme peuvent exercer les fonctions de chargé d’insertion, d’assistant social, de responsable de plate-forme RH, de conseiller en insertion, de responsable du personnel des entreprises, de médiateur social, de chef de projet, etc.

Accompagnement social

Les étudiants apprendront à accompagner, sur le terrain ou en institution, des personnes en situation de vulnérabilité : problèmes économiques, sociaux et professionnels, handicaps, addictions et maladies de toutes sortes, personnes âgées, demandeurs d’asile, par exemple.

Justice et jeunesse en difficulté

Ce programme offre une formation juridique, mais il est également axé sur les politiques publiques et l’intervention sociale. Les personnes qui obtiennent ce diplôme peuvent travailler dans les services de la Protection judiciaire de la jeunesse et de l’enfance.

Développement social et médiation par le sport

Les étudiants inscrits à ce cours peuvent devenir des professionnels de la construction, de l’encadrement et de la responsabilité de dispositifs de médiation socio-éducative. Ils adaptent des activités physiques, sportives et de loisirs à un public de jeunes en situation de précarité.

Advertisement

Coordination Handicap et Vieillissement

Les personnes diplômées de ce programme vont travailler efficacement avec la population âgée. Et aussi la population handicapée en coordonnant la gestion de leur perte d’autonomie. Elles seront également capables de gérer la coordination des systèmes de soutien pour ces populations. 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *